Qu’est-ce que la loi organique relative à la loi de finances ?

128
Partager :

La loi organique relative aux lois des finances est un document juridique qui définit les réglementations des dépenses étatiques. Qu’est-ce que la loi organique de la loi des finances ? Quel est son objectif et quel est son impact depuis sa vulgarisation ? Découvrez cela dans la suite.

Définition et objectifs de la loi organique de la loi des finances

La loi organique de la loi des finances est une loi votée pour une meilleure gestion des biens financiers de l’État. Elle poursuit plusieurs objectifs.

A voir aussi : Comment bien gérer la finance d'une entreprise ?

Définition de la LOLF

La loi organique de la loi des finances encore appelée LOLF a été révélée au public en 2001. Elle est mise en vigueur en 2006. Sa promulgation a donné du renouveau au sein des réglementations du budget et de la comptabilité en France. Aujourd’hui, elle est au cœur de l’application des lois de finances.

Objectifs de la LOLF

Elle a deux objectifs principaux. Elle vise la rentabilité et la transparence des dépenses. Au prime abord, la loi organique a le devoir de permettre une gestion plus démocratisée du budget de l’État. C’est pour cette raison que c’est aux parlementaires de procéder à la validation du budget étatique.

Lire également : Quand investir dans le trading ?

Deuxièmement, elle vise une bonne rentabilité des dépenses du secteur public. Pour que cet objectif soit atteint, toutes les personnes responsables des projets de l’État doivent de se fixer des objectifs.  Ils doivent aussi disposer d’indicateurs de rentabilité pour une évaluation objective des dépenses.

À l’avènement de la loi organique de la loi des finances, la présentation du budget prévisionnel est différente. Ce budget tient compte des facteurs comme la sécurité, la culture, la santé, etc. Ainsi, on ne tient plus compte de la nature des dépenses, mais plutôt des politiques publiques.

Cette gestion transparente instaurée par la loi organique permet aux parlementaires et aux autochtones du pays de faire une évaluation objective. Cette évaluation permet à toutes les parties d’avoir une idée de l’intérêt que porte l’État au peuple qu’il gouverne.

LOLF : quel impact ?

Elle a beaucoup d’impacts sur la gestion de la comptabilité de l’État. Aujourd’hui trois types de comptabilité sont prévus. La comptabilité budgétaire qui donne la possibilité de faire le pilotage de la caisse budgétaire. Elle permet aussi de faire le suivi de la disponibilité du crédit à un instant T dans le temps.

Ensuite, la comptabilité générale, qui a priori selon la loi, est reliée à l’exercice budgétaire. Cette comptabilité suit de près les ressources et des charges qui y sont liées. Avec elle, on fait le point des charges et ressources qui ont été réceptionné l’année précédente et l’année suivante. Pour finir, il y a la comptabilité des coûts.

La loi organique de la loi de finances incite les institutions étatiques à disposer des outils de contrôles à l’interne des dépenses. Grâce à ces outils, ils pourront facilement piloter les données par la comptabilité des coûts.

Partager :