Virus hivernaux : ce qui vous attends l’hiver

1340
Partager :

L’hiver est une période considérée par certains comme la meilleure de l’année. On comprend pourquoi quand on considère qu’elle rime avec le ski, les fêtes de fin d’année, les batailles de neige. Cependant d’autres redoutent fortement cette saison, car pour eux le retour de l’hiver équivaut à celui des virus hivernaux. Cet article vous permettra de savoir ce qui vous attend en hiver avec les virus hivernaux.

Que sont les virus hivernaux ?

Si vous vous demandez quels sont les principaux virus hivernaux, sachez qu’il y en a deux principales catégories. Premièrement, on distingue les virus respiratoires, qui sont responsables de la bronchite, de la rhinopharyngite, de la grippe, du rhume.

A lire aussi : Prévenir les maladies cardiovasculaires : les gestes essentiels à adopter

En second lieu, on note les virus digestifs, tels que les calicivirus ou les norovirus, qui sont à l’origine de gastro-entérite. Il s’agit là des principaux virus hivernaux qui provoquent des infections affectant chaque année des milliers de personnes.

Quel est le mode de propagation des virus hivernaux ?

Les virus hivernaux peuvent se transmettre par deux différents modes, à l’instar de la plupart des virus ordinaires. Ils sont transmissibles par contact direct avec une personne infectée ou avec un objet entré en contact avec celle-ci.

A voir aussi : Quel CBD choisir ?

Ces virus peuvent se transmettre par voie aérienne lorsque l’on inhale l’air infecté après un éternuement. Ils peuvent être transmis en raison d’une toux d’une personne infectée.

Virus hivernaux : mode de prévention

On dit souvent qu’il n’existe pas de problème sans solution. Si les virus hivernaux sont bien réels et sont grandement contagieux, il existe également des moyens de s’en protéger.

Le lavage régulier des mains

Une solution efficace pour éviter de se faire contaminer par les virus hivernaux est le lavage régulier des mains. Il ne suffit pas simplement de les rincer, mais plutôt de les laver méticuleusement avec de l’eau et du savon.

Si vous ne disposez pas d’eau et de savon pour le faire, vous pouvez toujours utiliser un gel hydroalcoolique. Le lavage des mains doit être fait aussi régulièrement que possible après chaque sortie et/ou contact physique.

Le port quotidien de masque

Chaque fois que vous êtes sur le point de sortir, veillez toujours à mettre un masque de protection. Le masque doit également être de rigueur à chaque fois que vous souhaitez vous rapprocher de personnes susceptibles d’être infectées.

Cela permettra non seulement de vous protéger vous, mais également vos proches et votre entourage. N’oubliez pas de régulièrement changer de masque (s’il s’agit d’un masque jetable), ou de le nettoyer (s’il est réutilisable).

L’entretien de son habitat

Maintenir propre votre entourage permet également de réduire les risques de contamination par les virus hivernaux. N’hésitez donc pas à nettoyer régulièrement votre maison/bureau et à bien l’aérer.

Comment reconnaître les symptômes des virus hivernaux ?

Même en prenant toutes les précautions nécessaires, vous devez pouvoir reconnaître les symptômes afin de s’en occuper rapidement.

Lorsque vous êtes atteint par un virus hivernal, vous pouvez ressentir une certaine fatigue ainsi qu’une difficulté à respirer normalement. Ces symptômes peuvent aussi être accompagnés d’une toux sèche et persistante.

Parfois, le nez peut se boucher et la gorge devient irritée. Vous pouvez aussi avoir des frissons ou encore une fièvre légère ou élevée selon l’infection attrapée.

Vous devez savoir que ces symptômes peuvent varier selon le type de virus. Si vous avez des douleurs sévères (fièvre très élevée), n’hésitez pas à consulter immédiatement un médecin pour éviter toute complication inutile.

Traitement contre les virus hivernaux

Le traitement dépendra du stade avancé du virus dans votre corps.

  • Dans certains cas légers,
  • votre médecin peut conseiller l’utilisation d’un médicament antitussif pour soulager la toux,
  • d’un décongestionnant nasal/antihistaminique pour déboucher le nez.

Si cela ne suffit pas à améliorer votre état de santé, il est recommandé d’aller consulter un médecin pour qu’il vous prescrive des médicaments plus adaptés à votre situation.

Il est possible de se protéger contre les virus hivernaux en adoptant certaines mesures préventives et surtout en étant vigilant face aux symptômes. Si vous êtes infecté par l’un de ces virus, le traitement doit être pris très au sérieux afin d’éviter toute complication qui pourrait s’avérer fatale.

Les traitements disponibles pour lutter contre les virus hivernaux

Lorsqu’il s’agit de traiter les virus hivernaux, il faut comprendre que chaque virus nécessite un traitement particulier. Certains traitements sont couramment utilisés pour atténuer les symptômes et accélérer la guérison.

Les antiviraux sont des médicaments qui agissent spécifiquement sur les virus en empêchant leur multiplication dans l’organisme. Ces médicaments ne peuvent être obtenus que sur ordonnance d’un médecin, car ils doivent être administrés avec prudence et sous surveillance médicale.

Il existe plusieurs types d’antiviraux disponibles pour lutter contre les virus hivernaux. Les plus courants sont le Tamiflu (oseltamivir) et le Relenza (zanamivir). Ils ont été approuvés par la Food and Drug Administration (FDA) pour traiter la grippe saisonnière chez les adultes ainsi que chez les enfants âgés de plus de 2 ans.

Ces antiviraux ne fonctionnent pas toujours à tous les coups. Leur efficacité dépend souvent du stade avancé du virus lorsqu’ils commencent à être pris.

D’autres traitements possibles contre les virus hivernaux :

  • les analgésiques tels que le paracétamol ou l’ibuprofène permettent de soulager la douleur et réduire la fièvre,
  • les médicaments antitussifs peuvent aider à réduire la toux,
  • les vaporisateurs nasaux et les décongestionnants aident à libérer le nez encombré,
  • l’utilisation d’huiles essentielles pour stimuler l’immunité est aussi de plus en plus courante.

Il faut se rappeler que ces traitements ne sont pas toujours adaptés à toutes les personnes. Si vous avez des problèmes de santé sous-jacents ou si vous prenez déjà des médicaments, il faut consulter votre médecin avant de prendre quelque traitement que ce soit.

N’oubliez pas qu’une bonne hygiène personnelle peut aussi contribuer grandement à prévenir la propagation des virus hivernaux. Lavez-vous régulièrement les mains, évitez tout contact avec une personne infectée et portez un masque chirurgical si nécessaire.

Partager :