9 manœuvres à connaître pour passer le permis

6
Partager :

Pour obtenir leur permis de conduire, les candidats doivent prouver à l’examinateur qu’ils maîtrisent leur véhicule en toutes circonstances. Pour ce faire, vous devez exécuter deux manœuvres parmi les neuf existantes pour l’examen du permis de conduire. La première est imposée par l’inspecteur de la conduite tandis que la seconde est à choisir par le futur conducteur. Afin de prouver à l’inspecteur que vous pouvez évoluer en toute sécurité sur la voie publique, voici les 9 manœuvres à connaître absolument.

1.    Le stationnement en créneau

Le moniteur de votre auto école vous l’a sans doute répété tout au long de la formation pratique, le créneau s’effectue en marche arrière. Cette manœuvre consiste à garer la voiture sur une place de parking, délimitée souvent par deux autres véhicules dont l’un devant et l’autre derrière. Pour vous garer en créneau, mettez votre clignotant, puis insérez-vous dans la place de parking. Ensuite, reculez avec douceur en gardant les roues droites et braquez complètement du côté où vous allez garer. Une fois engagé dans la place de parking, contrebraquez et centrez-vous bien pour finir.

A découvrir également : Via michelin itinéraire : explication du fonctionnement

2.    Le stationnement en épi avant

Lors du passage de l’examen du permis de conduire, l’inspecteur peut aussi vous demander de vous garer en épi. Le rangement en épi est une manœuvre qui peut s’effectuer en marche avant ou en marche arrière. Pour se garer en épi par marche avant, entrez lentement dans l’emplacement et n’oubliez pas d’indiquer votre intention en activant votre clignotant.

3.    Le stationnement en épi arrière

La place de parking de rangement en épi est généralement délimitée par des lignes qui forment un angle de 45, 60 ou 75 degrés avec la chaussée. En arrière, le rangement en épi peut être un peu compliqué. Vous devez utiliser la marche arrière et braquer le volant dès que votre portière se trouve au niveau du deuxième feu du véhicule situé à côté.

A découvrir également : Comment calculer le malus écologique en 2021 ?

4.    Le stationnement en bataille avant

Se garer en bataille est l’une des manœuvres les plus simples de l’examen du permis de conduire. Cela peut se réaliser en marche avant ou en marche arrière. Pour le rangement en bataille avant, enclenchez votre clignotant et insérez-vous dans la place délimitée. Veillez à laisser un espace suffisant entre votre véhicule et ceux garés à côté.

5.    Le stationnement en bataille arrière

Une voiture garée en bataille se trouve suivant des lignes droites qui forment un angle de 90 degrés avec le bord de la chaussée. Pour stationner en bataille arrière, vous n’avez qu’à suivre les étapes du stationnement en épi. Cependant, le repère est cette fois-ci le premier feu arrière du véhicule. Veillez à respecter les distances d’usage des voitures qui vous entourent.

6.    La marche arrière en ligne droite

Lors de votre apprentissage pratique, vous avez certainement appris à faire la marche arrière en ligne droite et en courbe. En ligne droite, prenez un repère au niveau de la voiture et du trottoir, puis passez la marche arrière. Reculez à allure réduite sans donner d’à-coups et sans percuter le trottoir.

7.    La marche arrière en courbe

Pour effectuer une marche arrière en courbe, utilisez votre volant avec délicatesse, puis reculez avec votre clignotant et prenez la courbe doucement. Veillez à utiliser le rétroviseur du côté de la courbe et à ne pas trop vous en éloigner.

8.    Le demi-tour en trois temps

Pendant l’examen pratique du permis de conduire, l’examinateur peut vous demander de réaliser un demi-tour en 3 temps. C’est une manœuvre qui consiste à retourner la voiture à 180 degrés même lorsque l’espace est étroit pour le faire en une seule fois. Le demi-tour en trois temps est une manœuvre à maîtriser par tout conducteur qui se retrouve dans un cul-de-sac ou dans une voie sans issue en agglomération.

9.    L’arrêt avec précision

Durant l’examen pratique du permis de conduire, l’inspecteur peut demander au candidat d’arrêter la voiture avec précision. Il indiquera un point d’arrêt et au volant, le futur conducteur devra ralentir progressivement jusqu’à ce-ci pour s’y arrêter en toute sécurité.

Partager :