Quelles sont les assurances pour un prêt immobilier ?

128
Partager :

Solliciter un prêt immobilier nécessite dans la plupart des cas, la mise en place d’une garantie. Nombreuse sont les personnes qui n’accordent pas de temps et d’intérêts à une assurance dans le cadre d’un prêt immobilier. Ils se retrouvent après dans l’impasse lorsqu’ils sont en défaut de remboursement avec le risque de perdre leurs biens. Dans le présent article, découvrez les diverses assurances pour garantir un prêt immobilier.

La garantie de décès

Elle a pour but de garantir à un ou des bénéficiaires le paiement d’un capital si l’assuré vient à mourir. Autrement dit, la garantie protège les proches de l’assuré lorsque celui-ci en vient à disparaître. Ainsi, les proches ou ayants droits du contractant n’auront pas à prendre en charge le remboursement des mensualités restant du prêt. Le montant des indemnités versées par l’assureur en cas du décès de l’assuré tient compte de certains facteurs. Il y a l’âge de l’assuré, son état de santé et son métier. C’est sur ces différents facteurs qu’est élaboré le contrat. Cependant, notez que la garantie de décès peut être partielle comme totale.

A lire aussi : Qu'est-ce qui est inclus dans un appartement semi-meublé ?

La garantie de la Perte Totale et Irréversible d’Autonomie (PTIA)

L’assurance Perte Totale et Irréversible d’Autonomie assure la protection de l’emprunteur, de la banque de même que son patrimoine immobilier. Elle est généralement classée dans l’assurance invalidité. Elle est utilisée en cas d’invalidité à 100 %. C’est-à-dire que la garantie PTIA permet de couvrir les assurés lorsque ces derniers sont dans l’incapacité de générer des bénéfices. Cependant, la garantie de la Perte Totale et Irréversible d’Autonomie doit intervenir avant une tranche d’âge. Cette tranche d’âge est généralement 60 ans à 65 ans. Si l’assuré est frappé d’incapacité après cette tranche d’âge, l’indemnisation cesse.

La garantie de l’Invalidité Permanente Totale (IPT)

La garantie IPT dédommage lorsque l’emprunteur est victime d’une invalidité physique ou mentale. Cette indemnisation est faite généralement avant l’âge de 65 ans. En effet, cette assurance couvre l’emprunteur en cas d’invalidité égale ou supérieure à 66 %. Ce taux repose sur deux critères. Il s’agit du taux d’incapacité fonctionnelle basé sur la diminution de la capacité physique. Le second critère représente le taux d’incapacité professionnelle établi en prenant en considération la profession exercée par l’assuré avant un accident ou une maladie.

Lire également : Pourquoi une maison passive ?

La garantie de l’Incapacité Temporaire de Travail (ITT)

Cette assurance intervient lorsque l’emprunteur en étant salarié se retrouve momentanément dans l’incapacité d’exercer son métier. C’est-à-dire le délai de carence est expiré. De ce fait, l’assuré bénéfice d’une indemnisation, mais l’indemnisation possèdent une durée de 1095 jours, soit 3 ans.

Partager :