Comment convertir des chevaux fiscaux en chevaux DIN ?

126
Partager :

À partir des années 1956, la carte grise connue sous l’appellation certificat d’immatriculation apparaît comme un document essentiel. À ce titre, tout automobiliste se doit de l’avoir, puisqu’elle constitue d’une certaine manière, la pièce d’identité même du véhicule. Par ailleurs, c’est la pièce justificative qui vous permet de circuler librement et qui atteste que vous êtes en règle. En France, cette carte renferme des informations capitales sur les caractéristiques d’une voiture et sur les chevaux DIN plus particulièrement. Voici ce qu’il faut savoir sur la conversion des chevaux fiscaux en chevaux DIN.

Qu’est-ce que c’est que les chevaux DIN ?

Encore appelés puissance DIN, les chevaux DIN représentent en réalité la puissance effective d’une voiture. L’obtenir reste chose facile. Il suffit de faire le calcul de la puissance maximale du moteur de votre voiture à partir de ses roues. Après cela, déduisez l’énergie nécessaire pour que tous les autres accessoires puissent bien fonctionner. Comment savoir que le calcul effectué est juste ? Le principe ici aussi demeure aisé.

A voir aussi : Comment supprimer un contact sur Messenger

Vous n’aurez qu’à vous référer à la taille du bloc moteur ainsi qu’à la vitesse sous laquelle tournent les pistons. Le fait est que la valeur de la puissance DIN d’un véhicule reste relative à la vitesse des Pistons. D’un autre côté, connaître la puissance DIN d’une voiture permet également de connaître les possibilités d’augmentation de sa vitesse.

Quelle différence établir entre les chevaux DIN et les chevaux fiscaux ?

Il peut arriver que l’on confonde les chevaux fiscaux aux chevaux DIN. Cependant, il n’en est rien. Certes, les deux se rapportent à la puissance d’une voiture, mais une nuance subsiste entre eux. Ce qu’il faut d’ailleurs connaître avant toute entreprise de conversion de chevaux fiscaux en chevaux DIN.

A lire aussi : Comment s'appellent les parents de Soprano ?

En effet, les chevaux fiscaux ou « puissances administratives » rendent seulement compte de la puissance du moteur d’une voiture. Cela dit, c’est le nombre de chevaux fiscaux qui favorise le calcul de l’impôt régional dû. Non seulement cela, mais ils permettent également l’établissement du certificat d’immatriculation. Aussi, le prix de l’un et de l’autre peut varier en fonction de la région.

Retenez aussi que le rôle des chevaux fiscaux ne se limite pas à l’établissement de la carte grise. Encore moins au calcul de la taxe. Plus encore, l’assurance automobile dépend in extenso du nombre de chevaux fiscaux. Si une voiture semble plus puissante, on considère aussi que les risques liés à un éventuel accident restent majeurs. Par conséquent, le coût de l’assurance revient deux fois plus onéreux.

Sur la carte grise d’une voiture : à quel endroit se situent les chevaux fiscaux ?

En voilà encore une chose à connaître avant de chercher à convertir les chevaux fiscaux en chevaux DIN. Contrairement à ce que l’on peut imaginer, ces derniers ne se retrouvent pas généralement sur la carte grise. Néanmoins, pour toute voiture à moteur, la puissance en kilowatts reste enregistrée au niveau de la section P.2 dudit certificat. Plus de soucis à se faire alors, si vous arrivez à trouver la puissance en kilowatts.

En réalité, avec l’apparition des voitures électriques et hybrides, la puissance s’exprime désormais en KW et non en DIN. Ce qui reste intéressant, c’est qu’à partir de cette puissance, il est possible de retrouver la puissance en DIN. Pour y arriver, il faudra procéder à la conversion de celle-ci en DIN. Sachez qu’un cheval fiscal se rapporte à 0,736 KW. Pour pouvoir trouver l’équivalence en DIN, faites multiplier cette puissance en KW par 1,36 et le tout est donc joué.

Par quel procédé peut-on convertir des chevaux fiscaux en chevaux DIN ?

Rassurez-vous, convertir des chevaux fiscaux en chevaux DIN n’est pas aussi compliqué qu’il en a l’air. En effet, les voitures prises à l’étranger ne permettent pas de connaître la puissance fiscale. Pour la retrouver donc, il vous faudra poser la formule ci-après : (0,000 18*KW²) + (0,038 7*kW +1,34).

Noter également que cette formule n’est pas la seule qui permette de réussir la conversion. En revanche, elle reste la plus simple et la plus pratique. Outre cette alternative, vous pouvez également le faire en ligne.

Faire appel à un ingénieur automobiliste reste aussi une possibilité ingénieuse que vous pouvez adopter. L’avantage avec cette dernière option, c’est que vous pourrez bénéficier d’un accompagnement complet et vous gagnerez beaucoup en temps.

Partager :